Jean de La Fontaine, Fables

Résumé :

 » Je songe souvent à ce qui manquerait à la poésie si La fontaine n’eût pas existé. On n’a saisi de ce promeneur qu’une ombre, sans rien nous révéler de ses démarches, de son temps perdu, de ses intuitions. On a simplement regardé vivre ce provincial anarchiste qui fut le premier poète lyrique de France, celui qui inventa le vers libre, qui a permis tant d’écoles et tant d’artistes jusqu’à guillaume Apollinaire. Il est plein de promesses que la modernité a tenues. Il appartient, d’origine, à cette famille où l’on ne trouve que des géants de toute taille auxquels les siècles ne font pas peur. La fontaine est notre Homère. « 
J’ai choisi de ne pas vous mettre la Quatrième de couverture, simplement parce qu’elle concerne les fables en général. Il s’agit plus d’une définition générale que d’une introduction aux fables de La Fontaine.
Mon avis :
Un fabulier, contenant douze livres. Bien sur, on pourrait s’arrêter à « La cigale et la fourmi » ou bien, « Le corbeau et le Renard » .. Mais connaissez-vous réellement bien Jean de La Fontaine ? Sa vie, ses oeuvres en général ? Eh bien ces douze livres de fables sont un excellent moyen d’apprendre à connaître cet homme qui a fait parler les animaux pour nous.
Bien sur, n’oubliez pas qu’une fable possède une fonction didactique, c’est à dire qu’hormis un récit plaisant (notamment avec des animaux qui parle), la morale nous enseigne quelque chose, une leçon de vie, si on veut. Et c’est ce qui m’a beaucoup plu dans ce roman. Voir des animaux reprenant des situations humaines, qui peuvent arriver dans la vie de tous les jours, ça m’a enseigné beaucoup de choses. Par exemple, saviez-vous que la fable « La cour du Lion » présente une critique de la Cour du Roi Louis XIV ? Et encore, il y a encore plus de choses à découvrir dans ce roman. Moi, j’en suis gaga.
Dans certains livres, on remarque bien que Jean de La Fontaine, n’a pas toujours eu une vie facile. Certaines fables sont vraiment très sombres, voire déprimantes. Je fus très surprise de constater cela, moi qui croyait que tout était beau dans les fables! Pour conclure, c’est un très beau recueil qu’il faut, je pense, lire une fois dans sa vie.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s