Christine Orban, N’oublie pas d’être heureuse

Résumé :

Ma mère disait : « N’oublie pas ton chapeau. » Mon père disait : « N’oublie pas d’être heureuse ». J’entends encore leurs voix portées par une conviction si simple qu’elles n’appelaient aucun commentaire. Comme s’ils pressentaient à quels dangers je pourrais m’exposer… Dans ce roman très singulier où l’on passe des lieux d’enfance, de lumière, de rêves et de liberté au monde très codé et fermé des adultes, Christine Orban touche avec humour, limpidité et mélancolie à l’essentiel de toute vie.
Mon avis :
Et voilà, j’ai enfin terminé cette lecture. Je dois avouer, que je me suis réconciliée avec les autobiographies en lisant ce roman qui m’a bien plu. Moi qui détestait ce genre de trucs avant, je suis assez contente. J’ai bien aimé ce que raconte Christine Orban. Malheureusement je ne peux pas qualifier ça d’histoire, et c’est dommage. C’est un roman très personnel que l’auteur a écrit, mais malgré cela, ça m’a bien plu..
Pardonnez mon avis très court .. Les autobiographies ne m’inspirent pas DU TOUT …
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s