David Foenkinos, La délicatesse

 

Résumé :

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins
conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi
à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ».

 

Mon avis :

Voilà un livre qui m’a vraiment enchanté entre deux lectures vraiment très prenantes. Il faut dire que j’avais besoin de ça, entre deux Hunger Games ..

Bref, je ne sais pas par où commencer. Vous l’aurez deviné, j’avais besoin d’une histoire remplie d’amour, de douceur .. En deux mots, de délicatesse. Car le titre de ce livre reflète vraiment bien cette histoire à la fois fragile, et assez dure ..

Au début de ce livre, je pensais y trouver les débuts amoureux de François et Nathalie, comme l’indique la 4e de couverture.. Mais non, pas du tout. L’histoire se concentre sur Nathalie, en deuil après -justement- la mort de son époux françois. On sent cette femme très perturbée, perdue. En même temps, elle ne peut pas aller bien..

Jusqu’à la moitié de ce livre, on sent assez bien le malaise qu’éprouve cette femme quant à la perte de son mari. Mais ce n’est pas perturbant, car il faut avouer que les pages se tournent toutes seules. Alors entre son patron, Charles, qui ne fait que manger des Krisprolls et lui faire des avances, et Markus, l’employé assez réservé, son moral n’est pas au beau fixe.

Mais la vie de Nathalie -heureusement- bascule le jour où, sur un coup de tête, pose ses lèvres sur celles de Markus. Elle ne le connapit pas plus que ça, le voit juste comme un simple collègue. La question est: Qu’est-ce qui lui a pris?

Et ce livre n’est que délicatesse entre ces deux personnages, que douceur et romantisme. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à une histoire hors du commun. Mais ce qu’il y a de bien avec ce livre, c’est qu’il passe tout seul en raison de son petit nombre de pages, mais aussi en raison de sa fraîcheur.

Ce livre cependant ne sera pas un coup de coeur, car côté personnages, j’ai eu un peu de mal. J’ai bien aimé le perosnnage de Nathalie, assez frêle et réservée après la mort de son mari. C’est comme si une part d’elle s’était éteinte et l’auteur nous fait bien ressentir ses émotions. Cependant, je n’ai pasapprécié le personnage de Markus.. Je me suis même demandée ce que Nathalie pouvait bien lui trouver. Entre maladresse et blagues vaseuses toutes les deux minutes, ce n’est pas un personnage auquel je me suis attachée..

Je n’ai pas encore vu le film, mais je compte très vite le voir afin de comparer le roman, avec le film.

Publicités

8 réflexions sur “David Foenkinos, La délicatesse

  1. Comment tu as fait pour t’arreter entre les deux Hunger Games ???? Moi j’ai pas reussi !
    En tout cas, c’est un livre que j’aimerais beaucoup lire et en plus je retiens de voir le film parce que j’attends d’avoir lu le livre 🙂

  2. Un livre que j’ai très envie de lire ! 🙂 Et d’ensuite voir le film par le même occasion 🙂
    En plus ta chronique me donne bien envie de m’y plonger, mais quand je vois ma PAL qui ne diminue pas.. Se sera pas pour tout de suite..

  3. Bonjour tout le monde,

    comme tous les vendredis, voici une petite NL. J’ai lu énormément ces derniers jours puisque je suis clouée au lit mais je dois bien admettre que seuls deux livres m’ont inspiré une chronique…

    http://prettylizzy.skyrock.com/3078544269-Antigone-Jean-Anouilh.html
    &
    http://prettylizzy.skyrock.com/3078546693-Comment-se-debarrasser-d-un-vampire-amoureux-Beth-Fantaskey.html

    À bientôt et merci à vous tous : vous faites des efforts dans vos commentaires et j’apprécie !

    Bisou, bisou !

  4. Ma foi, j’ai bien aimé le début, c’était très fort, bien écrit et suffisamment intéressant à suivre, mais tout s’est écroulé comme un soufflé raté :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s