Albert Espinosa, Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n’étions pas toi et moi.

Résumé :

Madrid, 3 heures du matin. La mère de Marcos, une célèbre chorégraphe, est morte la veille -et pour lui, sans elle, rien ne peut plus être comme avant. Il nous parle du sommeil, des rêves, du bien que cela lui procure en attendant le médicament qui lui permettra de ne plus dormir.
Marcos a un don : il voit dans les souvenirs des gens, et la police fait souvent appel à lui. Aujourd’hui, on lui demande d’examiner « l’étranger », pour tenter de découvrir son passé et sa véritable identité. Leur rencontre se révèle surprenante car ils possèdent le même don. Ayant inversé les rôles, « L’étranger » le supplie de l’aider à s’échapper.

Une fable sur la perte, la douleur et l’amour, empreinte de tendresse mélancolique. Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour retrouver un être qui nous a été cher ?
Un roman qu’on lit d’une traite, d’abord étonné puis captivé, et transporté dans une autre galaxie.
Un Best-seller à la fois ingénu et transgressif, d’une totale originalité, hymne à l’amour impossible sur terre et peut-être ailleurs.

Mon avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Grasset pour ce partenariat qui m’a donné la possibilité de découvrir un auteur, et surtout un livre qui me marquera encore très longtemps.

Un titre pareil ne se voit pas partout; d’une part pur sa longueur, mais celui-ci est tellement accrocheur qu’il m’a tout de suite donné envie de découvrir cette histoire qui promettait d’être incroyable. Autant parfois il nous arrive de nous dire « Mais qu’est-ce que c’est que ce titre? », mais je pense que sur ce livre là, il est impossible de se faire un jugement juste en lisant le titre. Comme on dit : « You can’t judge a book by its cover. » (= L’habit ne fait pas le moine). Pour vous parler de la couverture, je l’ai tout de suite adorée grâce au style épuré qu’elle nous présente. Un oreiller, rien de plus simple. Et sur la quatrième de couverture, un lit, ainsiq qu’un coeur. Bien sûr, cela peut paraître étrange au début. Les premières impressions telles que « Oh, encore une histoire d’amour nian-nian » peuvent fuser. Le titre et la couverture nous amènent forcémenent beaucoup de questions, ce qui provoque en nous une irrépréssible envie de connaître cette histoire.

Je vous avouerai que je ne vous parlerai pas de l’histoire dans cette chronique, je pense que la 4e de couverture vous donne un aperçu assez large de ce que l’on va trouver dans ce roman.

Et quel bonheur! Dès les premières pages, les premiers mots de cet auteur a la plume unique ont bouleversé mon coeur. Je suis rentrée dans l’univers de Marcos sans aucune difficulté. J’avais l’impression que lui et moi ne faisions qu’un, je ressentais les mêmes émotions que le héro en lisant ce livre. Et me voilà parti pour deux bonnes heures de lectures.
Au fur et à mesure des pages, j’oublie le temps, tout ce qui est autour de moi, fascinée par ce monde un peu étrange, mais terriblement addictif.

Avant de vous parler de la fin de ce livre, je dois vous dire qu’ayant l’habitude de toujours dire à mes amies (passionnées, comme moi) ce que je lis, j’ai eu un blocage pour leur parler de ce livre. Le lendemain de ma lecture, j’étais encore bouleversée, je n’arrivais pas à parler de ce livre sans trembler, sans bégayer. Autant vous dire qu’il m’a profondément marqué.

Arrivée au dernier chapitre de ce roman, c’est comme si toute l’histoire depuis le début avait pris un sens. Un lien est enfin établi, on comprend le « pourquoi du comment » si j’ose dire. Et bien sûr, moi qui ai lu ce livre d’une traite, je n’ai pas vu cette fin ébahissante arriver. Alors imaginez ma surprise. Le choc, la bouche ouverte, incapable de croire ce que je venais de lire. Et pourtant..

Difficile après un roman comme celui de revenir au monde de la réalité. Albert Espinosa a pris possession de moi, de mon corps, pour m’emmener dans un monde incrédule. Mais évidemment, pour apprécier ce roman à sa juste valeur, il faut avoir l’esprit ouvert : croire aux extraterrestres, à la télépathie, aux fantômes et bien plus encore. mais ne sont-ce pas là des sujets qui peuvent couvrir notre quotidien? Osez me dire que vous n’avez jamais pensé à ça, il n’y a rien de plus naturel!

Pour conclure, si je devais résumer ce chef d’oeuvre en une seule phrase, elle serait :
« C’est un roman qui retourne l’homme et surtout l’esprit. Accrochez-vous, la surprise en sera d’autant plus savoureuse. »

Publicités

12 réflexions sur “Albert Espinosa, Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n’étions pas toi et moi.

  1. Merveilleux billet, j’adore ta plume ❤ J'ai reçu aujourd'hui et j'ai maintenant encore + ha^te de le lire. Comme toi, je trouve le titre tout à fait magnifique. A suivre pour le reste 🙂
    Biz

  2. Tu me donnes vraiment envie de découvrir ce livre Antonine! Un livre qui marque comme il t’a marqué et comme il t’a touché.. c’est rare. J’imagine que tu en garderas le souvenir longtemps. J’ai envie de découvrir cette histoire et, je le ferais dès que j’en aurais l’occasion et j’espère être touchée comme tu l’as été.
    Bravo pour ta chronique, elle est superbe!

  3. J’ai entendu parler de ce livre avec tes vidéos et j’avoue que cet article m’a conquise. Hop dans la wish list et j’espère me le procurer très bientôt. J’ai beaucoup aimé la façon dont tu as décrit tes impressions, bravo pour cet article.

  4. Alors je suis très tentée du coup, vu comme tu en parles. J’ai très très envie de le lire… Le titre est intriguant, et Grasset publie vraiment de très bons auteurs en général. Bref, à lire et découvrir. Rapidement j’espère.

  5. J’ai bien envie de lire ce livre après avoir lut ta chronique. Une couverture simple et un titre qui intrigue, cela fait son petit effet. Allez direction la wish-list.
    Tes chroniques sont vraiment très bien =D !!

  6. Quand j’aurai un peu écoulé mon stock de livres à lire, je vais me lancer avec celui-ci, ton article et ce que tu en dis dans ta video me donne très envie de le lire !

    PS : bonne lecture avec gossip girl 😀 tu commences bien tes vacances !

  7. C’est grâce a toi que je l’ai lu , et tu sais ce que j’en est penser ! Les larmes aux yeux en ayant fini.. mon dieu quel livre ! Et bien sur , j’ai fini dans un bain , la cigarette a la bouche !

  8. J’ai vu la video où tu en parlais, j’ai lu ton article … et je viens de passer sur amazone pour le comander. Un livre qui soulève tant d’entousiasme c’est super. Il ne me reste donc plus qu’a guetter le facteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s