Jean-Claude Mourlevat, Le combat d’Hiver

 

Résumé :

Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.
Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles « hommes-chiens » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du « peuple-cheval »? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange?
Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant.

 

Mon avis:

Ayant déjà entendu beaucoup parler de ce livre autour de moi, j’ai du le lire dans le cadre d’un concours organisé à mon lycée appelé « Lecturez-vous ». Il consiste à lire 10 livres, et en mai, nous aurons un petit quiz sur les livres lus. Bien entendu, il y a des lots à la clé.

Mais le sujet n’est pas là, je suis la pour vous parler du deuxième livre que je lis de Jean-Claude Mourlevat. Ayant déjà beaucoup apprécié Terrienne, je me suis dit « Pourquoi pas, il va me plaire tout autant! »
Alors, bien sûr que ce livre m’a plus, mais pas autant que je l’avais espéré..

Pour commencer avec les points positifs, je dirait qu’avec Jean-Claude Mourlevat, on a pas le temps de s’ennuyer! Dès les premières pages, nous sommes plongé dans l’univers de ces adolescents, dans leur internat très sombre ou terreur et angoisse règnent en maître.

Le thème principal du livre, bien que déjà vu, est vraiment prenant. Suivre ces quatre adolescents qui reprennent un dur combat mené par leurs parents autrefois m’a bien plu. Le personnage de Milena fut mon préféré, je me suis reconnue à travres elle à maintes reprises. C’est une fille très fragile, qui paraît douce. Autant dire le personnage que nous ne pouvons qu’apprécier.

Maintenant, passons aux points négatifs. Car, à mon grand regret, il y en a malheureusement. Vous conaissez l’histoire, j’étais trop tourmentée par le roman d’Albert Espinosa, ce qui a déteint, je pense, sur mon avis à propos de ce livre. Je pense que je ne l’ai pas apprécié a sa juste valeur. Malheureusement.

Certains passages ne m’ont pas plu du tout, j’ai trouvé que tout partait dans tous les sens, si vous voyez ce que je veux dire. L’auteur, à un moment donné, nous balance d’un coup des tas de choses complètement différentes les unes des autres.. Il y aurait largement de quoi faire une autre histoire. Alors autant vous dire que j’ai eu du mal a suivre, et donc, je l’avoue, survolé quelques passages.

Malgré cela, la fin (à laquelle je m’attendais, évidemment) très jolie m’a fait apprécier ce livre. Après l’avoir refermé, je me suis mise dans la peau de ces adolescents, retracé toutes leurs histoires.. Un petit moment à part, et magique, tout de même.

Mais, malgré mon avis mitigé, Jean-Claude Mourlevat reste vraiment un très bon auteur, avec des histoires -je pense-, plus surprenantes les unes que les autres. Je pense que je lirai Le chagrin du Roi mort, quand l’envie m’en prendra.

Publicités

7 réflexions sur “Jean-Claude Mourlevat, Le combat d’Hiver

  1. Coucou 🙂
    Je crois que c’est la première fois ou je n’ai pas le même avis que toi xD
    Contrairement à toi, j’ai été un peu agacée par le personnage de Milena ^^
    Par contre, j’ai comme toi trouvé que certains passages étaient un peu long ou vraiment dans tout les sens xD
    Je lirais aussi le Chagrin du roi mort parce que même si j’ai été un peu déçu par Le combat D’Hiver, J-C Mourlevat reste un grand romancier qui a su me toucher avec Terrienne par exemple 😉

    • Alors ça, Claire c’est trop fort! x)
      C’est vrai que moi je l’ai appréciée car je me suis reconnue en elle à certains moments, mais pas tous. C’est donc pour ça je pense x)
      C’est vrai ça, nous sommes d’accord ! 🙂

  2. Moi j’avais beaucoup aimé ce roman, mais ça fait quelques années. A l’époque, je n’étais pas aussi pointilleuse qu’aujourd’hui. 😉 En tout cas, j’ai lu dernièrement Le chagrin du roi mort et j’ai adoré, l’auteur à un don de conteur exceptionnel. 🙂

  3. Je suis assez d’accord avec toi, le roman aurait pu être bien mieux, avec une construction plus pertinente. Comme tu le dis, ça part un peu dans tous les sens, et curieusement, j’ai plus accroché aux passages dans l’arène, alors qu’il ne s’agit que d’une intrigue annexe, qui n’a pas de relation directe avec l’intrigue principale. Une déception de mon point de vue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s