L’Avare de Molière

Résumé :

Harpagon n’a jamais quitté l’affiche. Il a endossé tous les costumes, pris les traits les plus divers, changé d’emploi bien souvent. On l’a vu pathétique, bouffon, tragique, méchant, shakespearien, halluciné, délirant, clownesque, parfois. Au prodigieux spectacle de ce bourg affairiste richissime, de cet usurier possédé tyrannisant une famille charmante, faut-il rire ou pleurer ? Faut-il plaindre ou haïr ce forcené qui enterre son or et ne donne jamais mais  » prête  » le bonjour ? Molière était le meilleur, le plus aimable et généreux des hommes. Son public lui réclamait des farce bouffonneries. Mais son génie comique cache mal un des auteurs les plus noirs et les plus féroces de tous les temps, l’inventeur de ces monstres d’égoïsme, névrosés d’Alceste, Don Juan, Arnolphe, et de cet Harpagon, nos semblables, nos frères.

Mon avis :

L’avare reste sans doute une des pièces incontournables de Molière, peut-être une que l’on a lu en collège, lycée. Dans l’univers du théâtre, l’histoire d’Harpagon et de sa fameuse cassette est sans aucun doute incontournable.

J’ai décidé de me lancer dans cette pièce les yeux fermés. Moi qui, l’an dernier, découvrait Molière avec Tartuffe, j’ai voulu rententer l’expérience avec une nouvelle pièce que je pensais ne pas connaître. Et en fait si, je l’avais lu en collège. Mais bon, je n’avais pas le même intérêt pour la littérature, à l’époque.. 😉

Alors quel plaisir de retrouver ces personnages fantasques, aves leur caractère bien trempés dans une pièce amusante à souhait! J’ai dévoré cette petite pièce en à peine une heure, et j’ai vraiment adoré. Il faut dire aussi que j’aime vraiment beaucoup le théâtre, chaque nouvelle pièce est pour moi une nouvelle expérience.

Bref, en deux mots, voici le topo : Elise, la fille du vieux et riche Harpagon souhaite se marier avec Valère, tandis que Cléante, son frère est amoureux de Marianne. Le seul problème, c’est qu’Harpagon souhaite lui aussi épouser Marianne.. Bref, un énorme problème vient donc se poser au sein de cette famille.

J’ai vraiment adoré le personnage d’Harpagon, tout au long de la pièce. Voir les défauts des hommes exagérés à en devenir très drôle m’a fait sourire tout le long de ma lecture. Harpagon est vraiment un homme que l’on adore, même s’il a beau être avare, égoïste, et j’en passe.. Ici, les défauts en deviennent ridicules ce qui prouve que nous sommes en effet dans une comédie.

De plus, l’évolution de tous les personnages de la pièce est agréable à suivre. Suivre leurs réactions (parfois imprévisibles) fut un réel délice pour moi .. moi qui aime tellement passer du rire au pleurs dans le théâtre, je fus servie!

C’est encore une fois une très belle découvertre côté théâtre, mais ça je crois que vous commencez à vous y faire .. De plus, j’ai encore envie de lire Molière. Quelle pièce me conseillez-vous à part Tartuffe? 🙂

Publicités

4 réflexions sur “L’Avare de Molière

  1. Coucou Antonine ! En ce moment, j’étudies Le Bourgeois Gentilhomme de Molière en cours, une lecture drôle et agréable ! Donc à voir. Sinon, au lycée, j’avais étudié Don Juan, et pour le coup j’avais vraiment aimé, vraiment pas mal, je te le conseilles ! Il y en a vraiment beaucoup de Molière, comme tu dois le savoir toi même, mais moi j’ai vraiment lu ces deux pièces de théâtre en particulier et je les ai aimé ! A bientôt, Marie L

  2. LE MISANTHROPE !!!!!! C’est beau, c’est émouvant, c’est incroyablement vrai… Personnellement je ne la trouve pas très drôle, mais ça dépend des gens. Et sinon, L’Ecole des Femmes et Dom Juan. Amphitryon, aussi, c’est pas mal. Reste que c’est toujours mieux de voir les pièces jouées…

  3. J’aime beaucoup les pièces de Molière, j’ai d’ailleurs eu la chance de voir l’Avare joué au théâtre 🙂
    Je peux te conseiller « Le Malade imaginaire » que j’ai également beaucoup aimé, c’est à mourir de rire!

  4. L’avare. J’ai beaucoup aimé cette pièce. Je crois que je l’ai étudiée au collège. Toujours est-il que j’ai eu la chance de la voir au théâtre. La scène mythique de la cassette jouée, sous les yeux, c’était quelque chose! Si je l’aime beaucoup, ce n’est pourtant pas ma pièce préférée de Molière.
    Et si tu ne les as pas encore lues, je te conseille « Les fourberies de Scapin » et « Le malade imaginaire ». (Sachant qu’il y a des pièces que je n’ai pas lues et que je ne peux donc pas conseiller ou déconseiller)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s