L’Agrément de Laure Mezarigue

Résumé :

« L’Agrément » raconte l’immersion peu ordinaire d’une inspectrice du travail au sein d’une association d’insertion professionnelle aidant les personnes en grande difficulté psychologique. L’inspectrice doit rencontrer trois salariés et leur délivrer un agrément censé sceller leur intégration dans le monde professionnel. Le ressort dramatique de l’histoire réside dans le fait que l’inspectrice est elle-même porteuse de désespoir et qu’elle voit ces rencontres peu anodines la replonger progressivement dans son passé chaotique afin de la mener vers sa propre délivrance.

Mon avis :

Tout d’abord je tiens à remercier chaleureusement les Editions Trinôme pour leur confiance ainsi que pour l’envoi de ce livre qui m’a permis de découvrir une histoire que j’ai particulièrement aimé.

J’ai donc à la fois pu découvrir une maison d’édition, un nouvel auteur, et un nouveau livre! Que demander de mieux?

Je suis entrée dans l’histoire sans trop savoir ou j’allais être emmenée. La 4e de couverture m’avait beaucoup intrigué, c’est donc avec grand plaisir (et je ne le cache pas!) que j’ai englouti les 140 pages du roman en une seule journée.

Lydia Sarroyan est jeune inspectrice du travail qui va partir à la rencontre de trois jeunes personnes atteintes de troubles psychologiques (tocs, agoraphobie, dysmorphophobie, etc..), afin de leur délivrer leur agrément. L’agrément, c’est la reconaissance d’une personne extérieure qui qualifie cette personne atteinte de troubles apte à la vie en communauté, apte « à tout », si je puis me permettre de dire cela.*
Cependant, confrontée à ces personnes, Lydia va elle aussi se retrouvée confrontée à ses propres soucis qu’il va lui falloir surmonter avec beaucoup de courage.

Je dirai que le point fort de ce livre est sans aucun doute l’humour présent. Même si les troubles évoqués dans ce roman peuvent nous « miner le moral », il n’en est rien. L’auteure possède une réelle finesse pour le travail des mots. Celle-ci m’a fait beaucoup rire tout au long du roman. Je tiens d’ailleurs à la féliciter pour la délicatesse et l’audace dont elle a fait preuve en écrivant ce livre.

De plus, à travers ce livre, nous n’apprenons pas à connaître seulement les « patients » de Lydia. Nous apprenons à la connaître elle, à travers ses flash-back. Nous nous immiscons dans sa propre vie, découvrons qu’elle aussi est une personne très fragile. On ne peut donc qu’apprécier son personnage.

En conclusion, je dirai que ce livre fut un réel plaisir à lire, car il a concilié à la fois humour et « choses sérieuses ». Et quand Laure Mezarigue arrive avec une pointe d’humour, on passe vraiment un très bon moment.

Publicités

2 réflexions sur “L’Agrément de Laure Mezarigue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s