Gatbsy le magnifique, de Francis Scott Fitzgerald

couv24274259

Quatrième de couverture :

Dans le Long Island des années vingt, la fête est bruyante et la boisson abondante. Surtout chez Jay Gatsby. Aventurier au passé obscur, artiste remarquable par sa capacité à se créer un personnage de toute pièce, Gatsby, figure solaire par son rayonnement, lunaire par le mystère qu’il génère, est réputé pour les soirées qu’il donne dans sa somptueuse propriété. L’opulence, de même que la superficialité des conversations et des relations humaines, semblent ne pas y avoir de limites. C’est pourquoi l’illusion ne peut être qu’éphémère.

Parmi les invités de cet hôte étrange se trouve Nick Carraway, observateur lucide qui seul parvient à déceler une certaine grandeur chez Gatsby, incarnation de multiples promesses avortées. Ce roman visuel qui se décline dans des tons d’or, de cuivre et d’azur, s’impose également comme la chronique d’une certaine époque vouée, telle la fête qui porte en elle son lendemain, à n’être magnifique que le temps d’un air de jazz.

Mon avis :

Gatsby le Magnifique, c’est avant tout un roman que j’ai pour la première fois approché lors de mes cours de littérature. J’avais très envie de découvrir ce roman de part sa notoriété. A ce qu’il paraît, c’est un incontournable classique!

Alors je me suis lancée, d’abord en anglais, puis en français car le niveau était selon moi assez haut pour une simple étudiante en première année d’anglais !
Je dois tout d’abord dire que je m’attendais à autre chose. La première chose qui m’a frappé, c’est le narrateur : Nick Carraway, qui est selon moi tout sauf intéressant et utile. C’est à travers ses yeux que nous découvrons les protagonistes de l’histoire, en d’autres termes, ceux à qui il va vraiment arriver des choses..

Nick vit sur Long Island, dans un endroit appelé le « West Egg » qui s’oppose au « East Egg ». Il est le voisin d’un dénommé Jay Gatsby, homme d’influence riche et convoité. Juste en face de chez Gatsby et Nick vivent les Buchanan : Tom et sa femme, Daisy. Ce que le lecteur ignore au début, c’est la raison pour laquelle Jay Gatsby a souhaité s’installer en face de la maison de Daisy ..

Entre amour perdu, adultère, meurtre, prohibition et trahison, Fitzgerald nous dépeint une société New-Yorkaise corrompue par l’abus et les bonnes manières. C’est un domaine qu’il est intéressant à découvrir, autant que les personnages. Cependant j’aurais souhaité que le narrateur soit Jay Gatsby, car même si l’on en apprend beaucoup sur ce personnage à travers les yeux de Nick, il demeure un grand mystère pour la société et ses amis, et à nos yeux!

La conquête de l’amour perdu prend selon moi une tournure très inattendue voire excessive, il est intéressant de voir dans quel état d’esprit les gens de l’époque peuvent évoluer et ce qui les pousse à commettre des actes atroce!
Ma foi, je n’étais pas mécontente d’arriver à la fin du roman, car j’avoue m’être ennuyée pendant les 3/4 du livres. Cependant, la peine que j’ai éprouvé pour Jay Gatsby à la fin du livre a réussi à me convaincre qu’au final, je m’étais tout de même attachée à lui, et que son histoire m’avait quelque peu touchée.

Et vous, avez-vous lu ce livre? Si oui, qu’en avez-vous pensé?

Publicités

Une réflexion sur “Gatbsy le magnifique, de Francis Scott Fitzgerald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s