Les Pèlerins d’Yssel, tome 1 : Les Pêcheurs de Linden Oliver

couv23421287

Quatrième de couverture :

Malgré sa victoire sur les Pillards Pourpres, la prestigieuse Moéva d’Arézar, général des Dames d’Yssel, a tout perdu : sur ordre du prince-servant Haert, sa compagnie est dissoute et les survivantes doivent se disperser aux quatre coins du royaume d’Abhorn. Ce cruel coup du sort, ajouté à d’autres deuils inaccomplis, pousse la sombre guerrière à revenir sur les terres de sa naissance pour espérer y mourir en paix. Mais au lieu de prendre son âme, l’étoile de la Mort confie à Moéva une dernière mission : sauver sainte Yssel, l’étoile reine du firmament, qui se meurt malgré le culte fervent que lui rend l’Humanité toute entière. Le sort des humains et de leur protectrice étant étroitement lié, Moéva s’investit dans cette dernière quête par devoir, mais sans conviction. Car comment rendre la Foi à la plus auguste des entités, alors que l’on ne croit soi-même plus en rien ? Pour réussir cette épreuve, il faudra à la jeune femme toute la force de sa gloire passée, et le soutien d’improbables alliés. Hélas, le chemin jusqu’à Yssel est semé d’embûches ; son déclin déchaîne sur terre les passions et réveille les Ténèbres. Ames déchues, cœurs avides et esprits maudits complotent dans l’ombre pour dominer le monde avant sa chute. La Couronne d’Abhorn vacille. Le monde d’Adir tout entier est en péril. Face à l’adversité et malgré sa douleur de vivre, Moéva sera-t-elle à la hauteur des espoirs placés en elle ?

Mon avis :

Tout d’abord, je souhaite remercier du fond du coeur les éditions La Bourdonnaye pour l’envoi de ce livre. Ce qui m’a tout de suite attirée, c’est bien sûr la couverture absolument divine, et la Quatrième de couverture qui laisse supposer qu’à travers cette lecture, nous entrons dans un monde fantastique « sur la beauté et la fragilité de la vie, sur le mystère de la mort ». De quoi donner envie, non ?

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre. Malgré que l’intrigu, et le décor se mettent en place plutôt lentement (c’est un tome 1, il ne faut pas l’oublier), l’écriture de l’auteur est très légère et addictive. Et selon moi, une écriture très travaillée est la clé d’un bon roman fantasy! L’écriture de l’auteur, c’est selon moi ce qui peut faire toute la différence lorsqu’un roman est assez long à se mettre en place, souvent dans la fantasy. Cela dit, cela peut vous faire drôle si, comme moi, vous n’êtes pas très habitués (mais c’est indispensable). C’était tout pour le paragraphe aux mille contradictions.

J’avoue qu’au tout début du roman, je me sentais un peu perdue face à la flopée de personnage que l’auteur nous présente! D’entrée de jeu je me suis focalisée sur les premiers personnages que l’auteur nous présente alors que plus tard, on s’aperçoit qu’ils ne sont pas si importants que cela! Cependant, grâce à la fluidité du récit, il n’est pas trop dur de s’y retrouver! Je me suis particulièrement attachée à Moéva, qui est un personnage riche en surprise, et dont la philosophie de vie m’a interpellée! C’est vraiment un personnage à part.

La réflexion des personnages (parfois très longue!) m’a parut au début assez ennuyante car l’auteur nous plante un gros pavé de réflexion en plein dialogue, ce qui peut avoir comme effet « Mais ils parlaient de quoi avant ça? ». Mais très vite, je me suis rendue compte que cela était indispensable pour comprendre les réactions des personnages, sinon, croyez-moi que vous les détesteriez tous, et vous seriez incapables de comprendre ce qui les pousse à agir ainsi! Oui, j’ai eu envie d’en gifler quelques-uns!

Le gros + du roman : un index du vocabulaire astronomique et des personnages à la fin du roman, pour s’y retrouver!

En conclusion, je dirai que ce roman est un très bon premier tome, et malgré la lenteur générale du récit, cela peut se comprendre. De plus, l’auteur accélère les événements dans les 50 dernières pages, ce qui me donne l’irrépressible envie de découvrir le prochain tome. C’est une saga très prometteuse, très riche, qui peut être merveilleusement bien être exploitée! Je présente bien sûr tous mes vœux d’encouragement à l’auteur pour la suite!

Et vous? Avez-vous lu ce livre? Si oui, qu’en avez-vous pensé?
Si vous avez envie de le découvrir, n’hésitez pas; il est publié depuis le 22 avril!

Publicités

Une réflexion sur “Les Pèlerins d’Yssel, tome 1 : Les Pêcheurs de Linden Oliver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s