Suzanne Collins, Hunger Games tome 3 : La révolte

Résumé :

Contre toute attente, Katniss Everdeen a survécu aux Hunger Games à deux reprises. Mais alors qu’elle est sortie de l’arène sanglante vivante, elle n’est toujours pas en sécurité. Le Capitole est en colère. Il veut se venger. Qui pensent-ils devrait payer pour les troubles ? Katniss. Et ce qui est pire, le Président Snow a été parfaitement clair sur le fait que personne d’autre n’est en sécurité non plus. Ni la famille de Katniss, ni ses amis, ni les habitants du District 12.

 

Mon avis :

Si vous lisez ces lignes, alors c’est que forcément, à l’heure qu’il est, j’ai terminé cette saga. Une saga qui ne me laissera pas indifférente. La première saga dystopique que je termine, la première qui me marque à ce point là.

Dans ce troisième et dernier tome différent, on constate vraiment à quel point les Hunger Games ont changé tous nos personnages, à quel point un petit séjour dans l’arène les a fait évolué .. En bien, ce n’est pas forcément le bon mot. Mais je n’en dirais pas plus, au risque de spoiler.

Et sans spoiler, le problème est que je ne peux pas vous dire grand chose à propos de ce troisième et dernier tome. En ce qui me concerne, je l’ai trouvé un tout petit peu moins palpitant que les autres. Dans cet univers que l’on découvre, on se sent vraiment comme étranger, c’est comme si j’avais découvert une nouvelle saga, ce qui m’a dérouté au début. Mais je pense que c’était pareil pour tout le monde ..

Donc après deux tomes bien mouvementés, le troisième m’est apparu un peu plus noir et moins prenant. J’ai bien évidemment adoré, mais pas de la même manière que les deux premiers. Katniss nous apparaît plus battante et déterminée que jamais, et c’est un des points forts du livre. Jamais une héroïne ne m’aura paru aussi déterminée qu’elle. Et je vois avouer que c’en était limite effrayant.

Le final, l’épilogue, est bien évidemment génial. Je ne saurais quoi vous dire de plus. C’était vraiment douloureux pour moi de quitter ces personnages, je n’imaginais pas une fin comme celle-ci.. Mais non, je n’ai pas pleuré, j’étais même très étonnée de moi. Après m’être autant attachée à ces personnages .. Après avoir terminé ce troisième tome, pendant une seconde je me suis dit « Oh, vivement le tome 4! » sans me rendre compte que je venais de terminer cette saga grandiose.

Suzanne Collins, Hunger Games tome 2 : L’embrasement

Résumé :

Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la « tournée de la victoire » dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays.

Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n’était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.

 

Mon avis :

(Je préviens, risque de petits spoilers..) Après avoir adoré, non dévoré le tome 1, je dois avouer que mes espérances pour ce deuxième tomes étaient très, mais vraiment très hautes. Je me disais « Mais, comme il sont sortis de l’arène, qu’est-ce qu’il va se passer ensuite? » Du coup, je m’attendais à un livre moins prenant, haletant, et appauvri en rebondissements.

JE ME TROMPAIS.

Dans les premières pages, nous revoilà tout de suite avec Katniss, revenue victorieuse des Hunger Games. Elle n’a pas changé, et on le sent bien, c’est toujours notre Katniss. Avec un petit truc en plus, car se retrouver dans l’arène face à 23 adversaires n’est pas chose facile. De retour au District Douze, on s’aperçoit tout de même que certaines choses ont changé, notamment avec Gale .. Je n’en dit pas plus.

Seulement voilà, l’acte dérangeant de Katniss, à la fin du premier tome dans l’arène ne plaît pas à tout le monde, certains voient cela comme un acte de révolte, de provocation. Katniss va donc recevoir une petite visite du Président Snow, et va planer sur elle une terrible menace qu’elle va devoir affronter avec ses amis. Et vous savez quoi ? Tous les 25 ans des Hunger Games, se passe un évènement spécial.. Tout cela ne s’annonce pas rose pour Katniss.

C’est donc avec surprise, et joie que j’ai dévoré ce roman. Lorsque les pages se sont tournées toutes seules, je me suis rappelée à quel point cette saga était addictive.. Mais je ne sais toujours pas pourquoi aujourd’hui. Suzanne Collins a vraiment un don pour rendre les gens fous, c’est moi qui vous le dis. Ce qui est drôle à constater, c’est que plus les évènements s’accélèrent, plus on a tendance à lire vite, pour savoir ce qu’il va se passer dans l’immédiat .. Enfin, c’est ce que moi je ressens.

Dans ce deuxième tome, on a aussi plus de temps de découvrir les personnages, leurs personnalités sont plus mises en valeur. Sauf pour Prim, on ne parle pas beaucoup d’elle dans ce deuxième tome, je trouve cela un peu dommage.

Donc ce que je peux dire en conclusion, c’est que ce deuxième tome est encore plus prenant que le premier. Cette fois-ci, nous sommes très attachés aux personnages, c’est comme s’ils étaient en nous, et ça j’ai adoré. Donc vous l’aurez compris, c’est un coup de coeur, et il me tarde de lire le .. Eh bien le troisième et dernier tome .. Déjà …

Bernard Werber, Les fourmis

Résumé :

Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d’années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empires sur toute la surface du globe. Iles ont créé une civilisation parallèle, bâti de véritables royaumes, inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d’égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche. Le roman pas comme les autres nous dit pourquoi et nous plonge de manière saisissante dans un univers de crimes, de monstruosités, de guerres tel que nous n’en avons jamais connu. Au-delà de toute imagination. Il nous fait entrer dans le monde des infra-terrestres. Attention où vous mettrez les pieds. Après avoir lu ce roman fascinant, vous risquez de ne plus regarder la réalité de la même manière.

 

Mon avis :

Bon, avant de parler du roman en lui-même, parlons de Bernard Werber, l’auteur. Mais qu’est-ce qui lui a pris de faire un roman sur les fourmis ? A première vue, on pourrait croire qu’il est fou .. Mais alors, quand vous entrez dans le bouquin, c’est pire, car vous rentrez dans sa folie, et c’est impossible de lâcher le bouquin. L’histoire de ce livre ? Eh bien, vous y trouvez le monde des fourmis, et parallèlement le monde des humains. Au début, ça peut être déconcertant, car on change d’univers à toutes les pages quasiment. Mais je dirais que l’on s’y fait .. Et, mazette! Que vous dire sur ce livre, c’est tout une enquête qui se dresse dans ce livre! Mais qu’y a t-il dans la cave de l’Oncle Edmond? Pourquoi toutes les personnes qui y vont ne remontent jamais?
Vous ne regarderez plus jamais les fourmis pareil maintenant, croyez-moi sur parole … Ce livre vous rendra dingue !

Suzanne Collins, Hunger Games tome 1

Résumé :

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

 

Mon avis :

J’aimerai pouvoir dire que je ne suis pas comme les autres, que ce livre ne m’a pas bouleversé plus que ça .. Et malheureusement, mon nez s’allongerait comme celui de Pinocchio. Que vous dire ? Sincèrement, ce bouquin m’a retourné, et comme les trois quart des personnes qui l’ont lu, c’est un énorme coup de coeur. Cette saga compte une accro de plus ! J’ai tout aimé, du début à la fin. Pourquoi, parce que dès le premier chapitre, on sait que l’on va vivre une aventure que nous ne sommes pas prêts d’oublier. (En plus, on a de « l’amouuuur » !) On suit Katniss dans l’arène, on a peur pour elle, on rit, on est soulagé lorsqu’elle trouve à manger, qu’elle survit .. Voilà, je vous cache pas que ce roman m’a vraiment pris au ventre. Il m’a d’ailleurs tellement retournée que j’ai l’impression que ma lecture en cours est nullache.. Une dernière chose ? Oh, s’il vous plaît, lisez-le.

Gemma Malley, La déclaration

Résumé :

Angleterre, 2140. Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s’ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hal un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n’auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n’a plus de parents désormais. Confinée dans l’enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute. Anna a tout oublié de son passé. Jusqu’au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

 

Mon avis :

Je crois bien que ce livre me restera en mémoire encore un bout de temps. Rarement j’ai eu l’occasion de lire une histoire si chamboulante, bouleversante et émouvante à ce point. Ce livre marque vos esprits, c’est inévitable. On en ressort complètement troublé, avec l’unique envie de découvrir la suite. On ne peut que s’attacher au personnage d’Anna, cette Surplus naïve, et attachante. L’histoire entre Petere et elle est vraiment mystérieuse, et on a beaucoup de mal à savoir s’il s’agit d’une histoire d’amour ou pas. Il me tarde de lire le tome 2, qui promet d’être encore plus sombre et intriguant..