After #1, d’Anna Todd

couv4867371

Quatrième de couverture :

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… Ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que… ce ne soit ça l’amour ?

Mon avis : 

Ayant besoin d’un roman addictif, et que je ne peux plus lâcher, je me suis donc tournée vers ce roman qui me semblait très prometteur.
Le pitch du livre n’étant pas très original et profond, je me suis dit que je passerai tout de même un très bon roman avec ce livre! Et quelle surprise, je fus immédiatement prise dans l’histoire à l’instant où j’entamai ma lecture..

Parlons des points positifs : Lorsque Tessa rencontre Hardin pour la première fois, celle-ci perd le contrôle de ces émotions et c’est ce qui va d’eux des personnages inédits lorsqu’ils sont ensemble. En effet, ils n’agissent pas du tout de la même façon lorsqu’ils sont seuls que lorsqu’ils sont ensemble.

La tension toujours présente entre ces deux personnages nous pousse à continuer et à tourner les pages encore et encore, d’une certaine manière je dirai que nous tenons à savoir jusqu’où ils seront capable d’aller pour exprimer leur haine l’un envers l’autre.

Bien sur, vous vous doutez que la haine finit par se transformer en amour, car ces deux personnages ne peuvent pas se prendre incessamment la tête sans cacher derrière cela des sentiments profonds d’amour. Avec ce livre, j’ai appris qu’il était possible d’aimer et de détester en même temps.

Je hais purement et simplement le personnage arrogant, orgueilleux, macho d’Hardin. Ce type est détestable au plus haut point, cependant lorsqu’il est avec Tessa, une partie de lui se révèle tendre et affectueuse.. Malheureusement cela ne dure jamais longtemps! Quelle horreur de supporter un personnage lunatique et collant à longueur de journée.

Pour parler de Tessa, je trouve cette fille tout simplement naïve et idiote. Bien sur, le livre n’aurait aucun sens si elle serait restée avec son copain de l’époque (celui qu’elle finit par quitter pour se mettre avec Hardin..), mais je ne comprend pas comment elle peut envoyer tout valser de cette manière. C’est vrai qu’à partir du moment où Hardin lui donne son premier orgasme (Avant cela, Tessa et vierge et ne souhaite pas faire l’amour avant le mariage..), elle change complètement de personnalité. A partir de ce moment là, j’ai eu l’impression que le sexe était vital dans sa vie (alors qu’elle s’en passait parfaitement avant!!) car la deuxième moitié du roman est beaucoup plus chaude et érotique, pour dire les choses naturellement.

Je veux bien envisager le fait que Tessa soit éperdument amoureuse d’Hardin, mais lorsqu’on compare leur relation au début du roman et à la moitié, tout change. Ces êtres passent de l’amour à la haine en une seconde, des cris aux bisous, des pleurs aux « Je t’aime ». Lorsqu’on voit ce qu’Hardin peut faire subir à Tessa, je la trouve juste incroyablement idiote de toujours revenir vers lui. La vérité est qu’elle est incapable de se détacher de lui car après avoir perdu son petit ami, et s’être disputé très violemment avec sa mère, elle n’a plus que lui sur qui compter. Cela est selon moi une grosse erreur et c’est ce qui m’a le plus agacé dans ma lecture.

Cependant, c’est une histoire pleine de rebondissement, la fin est surprenante et inattendue, et c’est selon moi le point fort du livre. Il ne se passe pas un chapitre sans action, n’essayez même pas de lâcher ce roman! Vous aurez envie, coûte que coûte, de connaitre la fin de ce premier tome.

Et vous, avez-vous lu ce premier tome? Si oui, avez-vous lu la suite? Qu’en pensez-vous globalement?

Publicités