Yoko Kamio, Cat Street tome 1&2

Résumé :

Keito ne va plus à l école depuis ses neuf ans. Sa vie d’enfant star a basculé lorsqu’elle a été trahie par sa meilleure amie.
Mais tout redémarre lorsqu’elle entre dans une école très spéciale : « El Liston ». Arrivera-t-elle à retrouver le goût de vivre ?
Avec ses nouveaux amis de l’école « El Liston », Keito reprend tout doucement goût à la vie. Entre temps, Taiyô, ancien camarade de classe de Keito, fait la connaissance de Rei. Passionné par le foot et ambitieux, il demande à Rei de devenir l’entraîneur de son équipe. Ce dernier, réticent au début, finit par accepter avec plaisir. En plus de Rei, le club de foot accueille également Hirano, devenue manager du club afin de se rapprocher de Rei, ce qui ne semble pas faire plaisir à Keito…

 

Mon avis :

Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup lire des mangas en ce moment! De voir des dessins, ça me détend. Qui plus est, ce sont des histoires assez courtes, qui se lisent vite! Alors quoi de mieux qu’un Shôjo pour se détendre entre deux grandes lecture?

Dans Cat Street, on découvre la jeune Keito, qui a eu une enfance assez difficile. Star dès son plus jeune âge, elle n’allait plus à l’école, car elle était une star. Mais seulement, le jour où sa « carrière » est réduite à néan, c’est le drame. Comment se refaire des amis, s’intégrer alors que Keito n’avait plus l’habitude d’aller à l’école?

Keito est un personnage qu’on a tout de suite envie de soutenir, de lui donner de la bonne humeur. C’est une adolescente déroutée, qui découvre peu à peu la vie et le fait d’avoir des amis dans ces deux premiers tome. C’est comme si elle redécouvrait tout cela pour la première fois, et la Mangaka nous le montre très bien avec ses dessins.
L’histoire, dans ces deux premiers tomes, se porte bien évidemment sur l’intégration, et l’amitié. Un sujet qui, je pense, restera toujours d’actualité, car ces situations peuvent toucher tout le monde. Keito est une fille forte, qui fait preuve de beaucoup de caractère à certains passage, ce sont donc dans ces moments-là que son passé difficile ressort. Avec les difficultés qu’elle a traversé étant petite, on voit très bien qu’elle s’est forgée une grosse carapace. Elle ne sait même pas ce qu’est l’amour.

J’ai beaucoup aimé avec Keito retracer toute son enfance et découvrir avec elle son nouvel univers. Elle ne reste pas seule bien longtemps, se fait des amis dans cette école pour étudiants « libres ».. Chacun y fait ce qu’il veut, étudie quand ça lui chante! De plus, à travers les dessins, j’ai beaucoup apprécié le fait de voir les émotions de Keito changer et s’améliorer au fin des pages. Il y a vraiment un contraste entre le début, où son visage n’a aucune expression, et le deuxième tome où celle-ci se met à rire, à pleurer.. Toutes les émotions qu’elle ressent, on dirait que c’est la première fois qu’elles l’habitent.

Comme vous pouvez en conclure, j’ai vraiment beaucoup aimé ce Shôjo plein de vie et de fraîcheur, à l’histoire assez originale, quoiqu’assez morne au début. Je lirai la suite avec plaisir!

Publicités

Ai Yazawa, Nana tomes 1 & 2

Résumé :

La première est rêveuse, rigolote et sensible, mais « cœur d´artichaut », un brin capricieuse et loin d´être indépendante. La seconde est plus mature, déterminée, un peu mystérieuse mais peut être d´une froideur qui glace le dos. Toutes deux s´appellent « Nana », ont un attrait pour l´art et ont vécu en province. Toutes deux vont connaître l´Amour et décider de partir pour Tokyo.

 

Mon  avis :

C’est en voyant beaucoup de monde sur YT se mettre au Mangas que moi aussi j’ai décidé de m’y mettre! Cependant, n’étant pas une grande habituée, j’ai préféré prendre une histoire que je connaissais déjà.

Je conaissais Nana grâce à la série TV qui passait sur la 17, il y a maintenant longtemps. J’étais fan, je ne loupais pas un épisode. Alors me replonger dans ces mangas, c’est un moment de pure nostalgie..

Dans ces deux premiers tomes, j’ai retrouvé tout ce que j’espérais revoir un jour. La folie de ces deux Nana, qui forment un duo d’enfer.. Entre les amourettes et les moments de folie, j’ai vraiment été ravie! J’ai d’ailleurs très envie d’enchaîner avec les autres tomes et lire toute la série! De plus, c’est vraiment très rapide à lire, alors je pense que je vais faire une cure de « Nana » pendant les vacances!

Certes, ce n’est pas un avis très développé, mais sur un manga tel que celui-ci, qui, je pense est assez connu, je ne saurais quoi dire, à part que c’est tout simplement un bon moment de détente, sans aucune prise de tête.