Harry Potter et la chambre des secrets de JK Rowling

harry potter 2

Quatrième de couverture :

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

Mon avis : 

Harry Potter, le héros de mon enfance.. Quel plaisir de pouvoir découvrir ce tome en version écrite plutôt qu’en film! Je dois avouer que j’étais très heureuse et soulagée d’avoir pu enfin découvrir ce livre, en anglais qui plus est.

Je ne vous raconterai pas l’histoire, car je pense que c’est inutile mais je dois vous dire qu’il s’agit d’un gros coup de coeur inévitable. J’ai littéralement dévoré ce livre et, bien qu’il soit en anglais (anglais très facile!), je l’ai dévoré en quelques jours à peine. A travers les livres d’Harry Potter, j’ai l’impression de revivre ma jeunesse, toutes mes émotions sont prêtes à exploser à n’importe quel moment, et je n’ai pas réussi à le lâcher.

J’ai tellement apprécié revivre ces scènes si mythiques, redécouvrir des personnages attachants et hilarants tels que Gilderoy Lockhart, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises bref.. J’ai vécu cette histoire.

Moi qui étais surtout adepte des films, j’ai eu le plaisir de constater que certaines scènes et dialogues du livre étaient repris très précisément dans les films, à tel point que certains dialogues et répliques sont les mêmes! Pendant ma lecture, je ne pouvais m’empêcher de me visualiser le film dans ma tête, et de revivre chaque moment clé du livre comme si j’y étais.

Au fond, Harry Potter est notre ami à tous. Il est un ami digne de confiance, bienveillant dont l’inconnu ne fait pas peur, et ces qualités font de lui un véritable héro. Mais que serait-il sans son meilleur ami maladroit, Ron, et Hermione, l’indispensable amie raisonnée ?! Ce trio est incroyable car les trois personnages se complètent à la perfection, et s’équilibrent. Chacun a besoin de ses amis pour avancer, résoudre des mystères, et faire preuve d’un courage immense. Le trio est tellement uni qu’il fait preuve d’une force extraordinaire à travers toutes les épreuves qu’il doit traverser. Et même si l’un des membres ne peut pas intervenir directement avec les deux autres, il est toujours là pour aider, même pétrifié.

Harry Potter, c’est une leçon de vie, mais aussi un voyage, une aventure, et surtout un rêve dont on aimerai rester piégé pour toujours!

Publicités

La malédiction d’Old Haven de Fabrice Colin

la malédiction d'old haven

Quatrième de couverture :

1723, Gotham. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les soeurs qui l’ont recueillie dix-sept ans plus tôt. En route vers l’est, la jeune fille s’arrête dans le vieux village d’Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres… C’est ici que fut brûlée vive, jadis, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford…

Mon avis :

Connaissant déjà l’auteur avec Bal de Givre à New-York, j’avais très envie de me plonger dans ce roman depuis plus de quatre ans grâce à l’avis de Margaud.

Quitter un couvent après y avoir passé 17 ans, se préparer à vivre une vie calme et sereine pour se retrouver plongée au milieu d’une histoire de sorcières, cela n’a rien de banal! J’ai énormément apprécié que l’auteur prenne énormément de libertés dans ce roman. Les frontières entre imaginaire, fantastique, historique, fantasy et même légèrement steampunk se mélangent, et tout cela a créé un cocktail explosif, bien que surprenant par moments! Certaines choses me paraissaient improbables et je devais relire les chapitres pour être sûre de ne pas imaginer des choses !

Le rythme du roman était très prenant dès le début, j’ai beaucoup aimé le personnage de Mary qui m’est apparue comme très mystérieuse au début du roman, puis qui m’a beaucoup surprise. On trouve également de tout dans ce roman à doses modérées : action, romance, aventure, belles amitiés.. Tout cela m’a littéralement conquis, et je fus très surprise de la fin, qui apparaît tardivement! Le seul bémol que j’ai trouvé à lui reprocher, c’est qu’elle m’a parue bâclée, et donc j’avais encore beaucoup de questions en suspens à la fin du roman!

Je garde un très bon souvenir de ce roman, et notamment de ma rencontre avec l’auteur le mois passé. C’était incroyable -et quelque peu stressant- de rencontrer un auteur pour la première fois! Je ne savais pas trop quoi dire, mais Fabrice Colin est vraiment très relax et au final, j’ai parlé de choses et d’autres avec lui! J’aimerai beaucoup découvrir un autre de ses romans, Blue Jay Way, qu’une amie a lu et adoré!

img012

Les Pèlerins d’Yssel, tome 1 : Les Pêcheurs de Linden Oliver

couv23421287

Quatrième de couverture :

Malgré sa victoire sur les Pillards Pourpres, la prestigieuse Moéva d’Arézar, général des Dames d’Yssel, a tout perdu : sur ordre du prince-servant Haert, sa compagnie est dissoute et les survivantes doivent se disperser aux quatre coins du royaume d’Abhorn. Ce cruel coup du sort, ajouté à d’autres deuils inaccomplis, pousse la sombre guerrière à revenir sur les terres de sa naissance pour espérer y mourir en paix. Mais au lieu de prendre son âme, l’étoile de la Mort confie à Moéva une dernière mission : sauver sainte Yssel, l’étoile reine du firmament, qui se meurt malgré le culte fervent que lui rend l’Humanité toute entière. Le sort des humains et de leur protectrice étant étroitement lié, Moéva s’investit dans cette dernière quête par devoir, mais sans conviction. Car comment rendre la Foi à la plus auguste des entités, alors que l’on ne croit soi-même plus en rien ? Pour réussir cette épreuve, il faudra à la jeune femme toute la force de sa gloire passée, et le soutien d’improbables alliés. Hélas, le chemin jusqu’à Yssel est semé d’embûches ; son déclin déchaîne sur terre les passions et réveille les Ténèbres. Ames déchues, cœurs avides et esprits maudits complotent dans l’ombre pour dominer le monde avant sa chute. La Couronne d’Abhorn vacille. Le monde d’Adir tout entier est en péril. Face à l’adversité et malgré sa douleur de vivre, Moéva sera-t-elle à la hauteur des espoirs placés en elle ?

Mon avis :

Tout d’abord, je souhaite remercier du fond du coeur les éditions La Bourdonnaye pour l’envoi de ce livre. Ce qui m’a tout de suite attirée, c’est bien sûr la couverture absolument divine, et la Quatrième de couverture qui laisse supposer qu’à travers cette lecture, nous entrons dans un monde fantastique « sur la beauté et la fragilité de la vie, sur le mystère de la mort ». De quoi donner envie, non ?

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre. Malgré que l’intrigu, et le décor se mettent en place plutôt lentement (c’est un tome 1, il ne faut pas l’oublier), l’écriture de l’auteur est très légère et addictive. Et selon moi, une écriture très travaillée est la clé d’un bon roman fantasy! L’écriture de l’auteur, c’est selon moi ce qui peut faire toute la différence lorsqu’un roman est assez long à se mettre en place, souvent dans la fantasy. Cela dit, cela peut vous faire drôle si, comme moi, vous n’êtes pas très habitués (mais c’est indispensable). C’était tout pour le paragraphe aux mille contradictions.

J’avoue qu’au tout début du roman, je me sentais un peu perdue face à la flopée de personnage que l’auteur nous présente! D’entrée de jeu je me suis focalisée sur les premiers personnages que l’auteur nous présente alors que plus tard, on s’aperçoit qu’ils ne sont pas si importants que cela! Cependant, grâce à la fluidité du récit, il n’est pas trop dur de s’y retrouver! Je me suis particulièrement attachée à Moéva, qui est un personnage riche en surprise, et dont la philosophie de vie m’a interpellée! C’est vraiment un personnage à part.

La réflexion des personnages (parfois très longue!) m’a parut au début assez ennuyante car l’auteur nous plante un gros pavé de réflexion en plein dialogue, ce qui peut avoir comme effet « Mais ils parlaient de quoi avant ça? ». Mais très vite, je me suis rendue compte que cela était indispensable pour comprendre les réactions des personnages, sinon, croyez-moi que vous les détesteriez tous, et vous seriez incapables de comprendre ce qui les pousse à agir ainsi! Oui, j’ai eu envie d’en gifler quelques-uns!

Le gros + du roman : un index du vocabulaire astronomique et des personnages à la fin du roman, pour s’y retrouver!

En conclusion, je dirai que ce roman est un très bon premier tome, et malgré la lenteur générale du récit, cela peut se comprendre. De plus, l’auteur accélère les événements dans les 50 dernières pages, ce qui me donne l’irrépressible envie de découvrir le prochain tome. C’est une saga très prometteuse, très riche, qui peut être merveilleusement bien être exploitée! Je présente bien sûr tous mes vœux d’encouragement à l’auteur pour la suite!

Et vous? Avez-vous lu ce livre? Si oui, qu’en avez-vous pensé?
Si vous avez envie de le découvrir, n’hésitez pas; il est publié depuis le 22 avril!

Harry Potter and the Philosopher’s stone by J.K. Rowling

Résumé (je le met en anglais, je suppose que tout le monde connaît l’histoire) :

Harry Potter is an ordinary boy who lives in a cupboard under the stairs at his Aunt Petunia and Uncle Vernon’s house, which he thinks is normal for someone like him who’s parents have been killed in a ‘car crash’. He is bullied by them and his fat, spoilt cousin Dudley, and lives a very unremarkable life with only the odd hiccup (like his hair growing back overnight!) to cause him much to think about. That is until an owl turns up with a letter addressed to Harry and all hell breaks loose! He is literally rescued by a world where nothing is as it seems and magic lessons are the order of the day. Read and find out how Harry discovers his true heritage at Hogwarts School of Wizardry and Witchcraft, the reason behind his parents mysterious death, who is out to kill him, and how he uncovers the most amazing secret of all time, the fabled Philosopher’s Stone!

Mon avis :

Let’s speak about this book, shall we?
Non c’est bon, je plaisante, je vais écrire en français. JOKE!

Ah, la fameuse histoire d’Harry Potter. C’est fou, mais quand j’y pense, je me dis que c’est lui qui a bercé ma jeunesse, jusqu’à mon adolescence. D’une manière ou d’une autre, je pense que nous avons tous grandi avec Harry. Mais alors imaginez à quel point je me sens honteuse de ne pas avoir lu la saga! De plus, en français.

Non, vous ne me jetterez pas des pierres aujourd’hui. J’ai lu le premier tome, et en V.O., qui plus est!

Quelques heures après avoir commencé le livre, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « Le livre sera meilleur que le film. » Et je ne me suis pas trompée. J’ai beaucoup plus apprécié le livre que le film, d’une part parce que j’ai découvert la plume de l’auteur que j’ai trouvé très agréable et fluide, mais aussi parce que lorsque le premier fillm est sorti, j’étais encore trop jeune pour le voir.

J’ai donc énormément apprécié cette lecture, comme vous devez vous en doutez. Ce n’est pas un coup de coeur car je l’ai quand même traîné une petite semaine, mais découvrir le premier livre qui a rendue J.K. Rowling célèbre m’a vraiment enchanté. A vrai dire, c’est comme si j’étais revenue des années en arrière, et avais redécouvert les personnages un à un.

Bien sûr, que cela soit en livre ou en film, mon personnage préféré sera toujours Hermione. Je me suis sentie encore plus proche d’elle dans le livre, ce qui a fait que je l’ai encore plus apprécié. Bien sûr, je n’oublie pas Harry et Ron .. Comment pourrais-je, de toute manière?

Je pense donc que je lirai la saga Harry Potter en V.O., mais uniquement une fois que je l’aurai lu en français! Ca me prendra du temps, certes, mais cela me tient vraiment à coeur.